Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus ok

réservez
un hébergement


préparez votre séjour

carte interactive

Accueil > Nos plus beaux sites > Les enclos paroissiaux

Les enclos paroissiaux

  • Enclos paroissial de Commana

  • Enclos paroissial de Plougonven

  • Enclos paroissial de La Martyre

  • Enclos paroissial de Guimiliau

  • Enclos paroissial de Pleyben

  • Enclos paroissial de Lampaul-Guimiliau

  • Enclos paroissial de Saint-Thégonnec

  • Enclos paroissial de Sizun

  • Enclos paroissial de La Roche-Maurice

Les trésors de la Bretagne

Aux XVIe et XVIIe siècles, la Bretagne indépendante puis autonome, dopée par le commerce maritime, connaît une brillante prospérité. Des petites paroisses, qui doivent souvent leur richesse à la toile de lin, se lancent dans l’embellissement de leurs enclos paroissiaux, aux fonctions non seulement religieuses, mais sociales, politiques, administratives et économiques.
À la fin du XVIIe siècle, en raison des taxes instaurées par Colbert, les toiles de lin de Léon perdent leur principal marché d’écoulement, l’Angleterre, ce qui sonnera le glas de l’essor des enclos.
Restent aujourd’hui ces monuments bâtis par les meilleurs artistes de leur temps.

Le schéma ci-dessous vous indique quels sont les éléments constitutifs d’un enclos paroissial.

Les différents éléments de l'enclos paroissial

Enclos paroissial de Pleyben : quand culture et agriculture font la paire

Contrairement à la plupart des enclos, construits grâce au florissant commerce du lin, celui-ci a été financé par les paysans aisés et les grandes foires. Il se voulait plus grand et plus haut que les enclos alentours. Marquez une pause devant le calvaire : les scènes de la Bible y sont racontées de manière particulièrement vivante.  À l’intérieur de l’église, vous pourrez admirer le travail des sculpteurs notamment sur les sablières qui traversent l’église.

Je profite de ma visite pour…

Visiter la Chocolaterie Châtillon, déguster les spécialités locales et ramener leurs fabuleux florentins.

Enclos paroissial de Pleyben

Enclos paroissial de la Martyre : imaginez une immense foire…

L’un des plus anciens enclos paroissiaux de Bretagne est l’œuvre des Rohan, ces mécènes qui ont également marqué la ville de Landerneau et qui sont représentés ici dans la verrière de l’église. Ils créent une foire franche (sans taxes) qui attire tous les marchands de la région. Un chemin de ronde que vous pourrez observer au-dessus de la porte triomphale servait d’ailleurs à surveiller cette foire.

À l’entrée de l’église, de nombreuses sculptures bien conservées sont encore visibles. Si vous êtes attentif, vous verrez peut-être même un petit escargot près de la porte. Sur l’ossuaire tout proche, remarquez la cariatide aux seins nus inspirée de la Renaissance. Enfin, en entrant dans l’église, vous observerez les deux nefs : elles n’ont pas été construites à la même période et elles témoignent ainsi de l’évolution de l’architecture religieuse au fil des siècles.

Je profite de ma visite pour…

Descendre à Daoulas, découvrir son port pittoresque et visiter l’abbaye de Daoulas et son jardin labellisé Jardin remarquable.

Enclos paroissial de La Martyre

Enclos paroissial de La Roche Maurice : des personnages haut en couleur

Cet enclos est un enclos charmant, lui aussi financé par les Rohan. Sa principale caractéristique reste son jubé, l’un des derniers en bois polychrome encore conservé en Bretagne. Il représente une galerie de personnages colorés plus étonnants les uns que les autres. Vous en retrouverez d’autres, sculptés dans la pierre ceux-là, sur l’ossuaire situé à l’extérieur de l’église.

Je profite de ma visite pour…

Découvrir Landerneau et visiter le Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture.

Jubé de l'église de La Roche-Maurice

Enclos paroissial de Sizun : l’église comme un théâtre

On y entre par une très belle porte triomphale à 3 arches. Les pèlerins passaient cette porte pour les reliques de Saint Suliau, que l’on retrouve plusieurs fois dans l’enclos ; il est notamment sculpté sur l’ossuaire et sur le retable, avec ses 4 piquets magiques qui tétanisèrent les animaux venus ravager sa vigne. Faites le tour de l’église pour observer le chevet (à l’est) qui présente une remarquable frise de granit avec entre autres, un renard, une chienne allaitante, un démon féminin… À l’intérieur de l’église vous serez frappé par le maître-autel bleu et or qui domine la nef et son retable en tuffeau et marbre du Val de Loire.

Je profite de ma visite pour…

Tester quelques activités nautiques (catamaran, stand up paddle ou kayak) dans le cadre agréable et sécurisé du Lac du Drennec (à moins de 8 km).

Intérieur de l'église de l'enclos paroissial de Sizun

Enclos paroissial de Commana : un retable pour se faire pardonner

Cet enclos sobre est reconnu pour son somptueux retable, chef d’œuvre de l’art baroque. Il aurait été construit à la suite de la révolte de 1675 pendant laquelle le curé avait été malmené et le presbytère pillé. Le retable de Sainte Anne frappe par sa multitude de personnages sculptés et peints, très bien exécutés. À droite du chœur vous pourrez également admirer le travail des sculpteurs de la Marine de Brest.

Je profite de ma visite pour…

Visiter l’écomusée des Monts d’Arrée. Ce village de meuniers se compose de deux moulins à eau entourés de maisons meublées, d’écuries, de granges, de fournils, etc. Animations et expositions toute l’année.

Église de l'enclos paroissial de Commana

Enclos paroissial de Lampaul-Guimiliau : le tan, c’est de l’argent

Aux 16e et 17e siècles, Lampaul-Guimiliau  devait sa renommée aux tanneries. Chaque printemps, les kigners parcouraient les Monts d’Arrée pour arracher des lanières d’écorce aux chênes avant de les porter dans les moulins à tan. Une fois réduite en poudre, cette écorce venait alimenter les tanneries. Le premier dimanche de mai a toujours lieu le pardon des kigners.

En arrivant, vous remarquerez probablement que l’église ne semble pas finie : son clocher est comme « raccourci ». Il était tellement haut qu’il était trop fragile et il s’est écroulé par deux fois au 19e siècle avant que l’on se résolve à le laisser ainsi. En observant les différents sculptures qui ornent l’église, vous repèrerez sûrement le dragon présent à plusieurs endroits (poutre de gloire, retable…) ; il rappelle que Saint Pol Aurélien, patron de la paroisse, a terrassé le dragon qui terrorisait la région.

Je profite de ma visite pour…

Découvrir la ville de Landivisiau, toute proche, et profiter du marché hebdomadaire le mercredi jusque 17h.

Détail de l'église de l'enclos paroissial de Lampaul-Guimiliau

Enclos paroissial de Guimiliau : un parfum d’Espagne

Le calvaire de Guimiliau est très intéressant car il témoigne d’une influence espagnole. Au second niveau (le niveau inférieur ayant été réalisé par un autre sculpteur), vous distinguerez parmi les personnages des costumes hispanisants et des armes qui étaient en usage pendant les Guerres de la Ligue auxquelles participaient les soldats espagnols. Restez jusqu’au soleil couchant pour admirer la scène de la Résurrection à l’ouest du calvaire ; elle est particulièrement mise en valeur par la lumière.

À l’intérieur, après avoir passé la sirène au-dessus de l’entrée principale, portez votre attention sur l’orgue. Il a été construit par le fameux facteur d’orgues anglais Dallam, mort à Guimiliau en 1705. L’orgue est riche en détails de toutes sortes qui méritent d’être observés.

Je profite de ma visite pour…

Rejoindre Lampaul-Guimiliau en utilisant le GR 380 qui fait le tour des Monts d’Arrée et découvrir un nouvel enclos paroissial.

Orgue dans l'église de l'enclos paroissial de Guimiliau

Enclos paroissial de Saint-Thégonnec : l’orgueil incendié

Cet enclos construit grâce à l’argent du lin se voulait grandiose, décoré par les meilleurs sculpteurs de l’époque, avec un clocher très haut. Il comporte le dernier des grands calvaires monumentaux de Bretagne.

Malheureusement en 1998, un incendie accidentel a bien failli tout détruire. Le retable que vous verrez n’est plus l’original mais une reconstruction contemporaine. De même, la chaire et l’orgue ont été remis en état depuis. Ces travaux finis en 2005 ont finalement permis de retrouver quelques trésors comme la peinture de l’Annonciation de 1610 visible au-dessus de l’entrée.

Je profite de ma visite pour…

Filer sur Morlaix, à moins de 15 km et parcourir la ville : son port, ses maisons à pondalez, ses musées

Vue aérienne de l'enclos paroissial de Saint-Thégonnec

Enclos paroissial de Plougonven : un festival de sculpteurs

Le calvaire orthogonal de Plougonven est particulièrement riche en sculptures. Détruit en 1794, il sera redressé en 1810 et les dégâts sur les statues réparés. L’église a elle brûlé en 1930. Par contre, l’enclos comporte toujours l’ossuaire d’origine et la chapelle du Christ, sur l’autel de laquelle on déposait les jeunes enfants pour les fortifier.

Je profite de ma visite pour…

Visiter Guerlesquin, l’une des 5 communes labellisées « Petite Cité de caractère » en Finistère.

Église de l'enclos paroissial de Plougonven

Envie d’en savoir plus ?

Vous pouvez feuilleter et télécharger gratuitement notre brochure sur les ports finistériens. Vous pouvez également la commander gratuitement en nous contactant.


Téléchargez la brochure sur les enclos paroissiaux

Où trouver les enclos paroissiaux ?

À l’aide de la carte ci-dessous, vous pourrez parcourir le Finistère à la découverte des enclos paroissiaux bretons. Bonne route !

Carte des enclos paroissiaux du Finistère

Les enclos paroissiaux remarquables

  1. 1 – Saint-Jean du Doigt
  2. 2 – Berven – Plouzévédé
  3. 3 – Plougonven
  4. 4 – Trémaouézan
  5. 5 – Saint-Servais
  6. 6 – Bodilis
  7. 7 – Lampaul-Guimiliau
  8. 8 – Guimiliau
  9. 9 – Loc Eguiner – Saint Thégonnec
  10. 10 – Saint-Thégonnec
  11. 11 – Plounéour-Ménez
  12. 12 – Pleyber-Christ
  13. 13 – Plourin lès Morlaix
  14. 14 – La Roche Maurice
  15. 15 – Ploudiry
  16. 16 – Locmélar
  17. 17 – Pencran
  18. 18 – La Martyre
  19. 19 – Dirinon
  20. 20 – Tréflévénez
  21. 21 – Le Tréhou
  22. 22 – Sizun
  23. 23 – Commana
  24. 24 – Pleyben

 

Les calvaires monumentaux

  1. 1 – Plougonven
  2. 2 – Saint-Thégonnec
  3. 3 – Guimiliau
  4. 4 – Plougastel Daoulas
  5. 5 – Pleyben
  6. 6 – Saint-Jean Trolimon